Mon hébergeur web

Vous êtes photographe, commerçant, peintre… artiste ou simple particulier.

Vous vous êtes crée un site internet et maintenant il faut qu’il soit visible du plus grand nombre.

Pour cela il vous faut un hébergeur.

Il en existe des dizaines, à tous les tarifs, du gratuit au plus cher, sur hébergement partagé ou serveur dédié, avec ou sans option, avec un taux de disponibilité plus ou moins important.

Avant j’étais chez un hébergeur en trois lettres, sur un serveur mutualisé avec quelques limitations.
Le coût annuel était d’environ 50€, le taux de disponibilité frisait les 98%, autant dire que la qualité était au rdv pour un tarif raisonnable.

Puis, depuis une année, j’ai changé d’hébergeur.

Mon choix à d’abord été motivé par un aspect absolument pas objectif : l’hébergeur est Auvergnat.

Ensuite, après avoir étudié la ficher technique, le tarif, les possibilités offertes, je me suis décidé.

Presque deux fois plus cher que mon hébergeur précédent, J’ai quand même signé chez O2switch il y a un an.

o2switch
Qui, normalement sensé, se dit : « aller, je change pour plus cher alors que je suis content de mon hébergeur actuel ! ». Et bien moi, et un an après… je n’ai aucun regret. Pourquoi ? C’est plus cher mais sans l’être réellement. En effet, l’offre O2switch permet d’héberger plusieurs sites sur le même compte.

De plus :

  • L’offre est Française (Auvergnate), les Datacenter sont en France (en Auvergne, à Clermont-Ferrand). 
    Les sites sont donc hébergés en France.
  • L’offre proposée par O2switch est unique, pas de coûts cachés, et des possibilités étendues.
  • L’hébergeur est fiable. Je n’ai pas eu une seule coupure en un an, c’est exceptionnel.

La cerise sur le gateau, c’est que finalement avec deux noms de domaine et deux sites à héberger, le coût final est moins élevé qu’avec mon ancien hébergeur.

Alors posez vous la question, regardez, comparez, testez !!

Faites le bon choix 🙂

Fred

Passionné d’informatique et de technologie, je suis resté attaché à parfaire mes connaissances de la technique et de la programmation depuis mon ZX80.

Laisser un commentaire